La valise pédagogique

LA VALISE PÉDAGOGIQUE

La valise a été conçue pour les enseignants du primaire. Elle est destinée à les aider pour parler de la mort à l’école, particulièrement en situation de crise. L’école est l’un des lieux possibles pour aider les enfants en pareille situation. Il est important de ne pas garder le silence lorsqu’un enfant est touché par le décès d’un proche. En effet, il a été fréquemment rapporté un blocage des apprentissages chez les enfants touchés de près par un deuil. Un décès peut entraîner chagrin, révolte, angoisse, colère, culpabilité, panique, qui sont autant de réactions normales face à un tel événement. Pour illustrer, citons Anny Duperey :

Le chagrin cadenassé ne s’assèche pas de lui-même, il grandit, s’envenime, il se nourrit de silence, en silence il empoisonne sans qu’on le sache.

Contenu de la valise

Le matériel destiné aux enseignants :

  • Trois documents théoriques sur l’enfant et l’adolescent : la mort et le deuil; le processus de deuil; le travail de deuil.
  • Une fiche de conseils pour l’enseignant qui souhaite faire une intervention en classe suite à un décès quel qu’il soit ; elle indique les choses à savoir, les choses à dire et les choses à faire.
  • Une cassette vidéo de 50 min : A quoi ça sert la vie ? pour mettre en évidence l’importance de la parole.
  • Une bibliographie générale pour toutes les situations de deuil.
  • Des plaquettes ALDAE
  • 8 fiches de présentation de livres, sélectionnés pour chaque âge, avec les thèmes abordés, un résumé, et les pistes explorées.

Cette sélection sera complétée….

Le matériel à destination des enfants :

  • Les livres et les albums.

Des livres … Pour quoi faire ?

Les livres sont de véritables « passeurs » entre les adultes et les enfants : ils peuvent aider l’enfant, même très jeune, à prendre conscience de ce qu’il vit, à mettre des mots sur le ressenti qui est parfois enfoui en lui, à parler de son expérience ; cela permet d’accueillir l’enfant, de le reconnaître dans toute sa profondeur humaine, d’établir un dialogue avec lui. Dans un groupe, chacun reçoit l’histoire racontée avec la sensibilité qui lui est propre en fonction de son histoire personnelle, de son expérience à ce moment-là.